Blog

Agensy is compatible with popular WordPress plugins

#Hashtag

Partager l'article

#Hashtag #LaCultureDuBuzz #GrandeurEtDécadence

Utilisés tous azimuts et devenus presqu’indispensables, les hashtags font désormais partie intégrante de nos modes de communications virtuels. Quelles sont leurs fonctions premières ? Quelles sont leurs utilisations possibles ? Quels pièges éviter dans leur déploiement ? Nous faisons le point sur ce petit croisillon qui a révolutionné l’interconnexion des actualités et des tendances du web. ­

Il est entré dans les mœurs des internautes depuis quelques années, mais dans sa fulgurante ascension dans nos modes de communication, il semble avoir perdu en partie sa fonction première de connexion rapide d’une prise de parole avec un sujet donné.

A la base, l’hashtag couvre plusieurs fonctions stratégiques dans les usages des réseaux sociaux, notamment accroître la portée de vos contenus et donc leur engagement, connecter votre publication à un sujet donné, rendre viral une publication ou encore pratiquer de la veille sur mot-clé ou un groupe de mots-clés.

Depuis les premiers hashtags qui ont fait le tour du monde avec des actualités politiques telles que #BringBackOurGirls ou des challenges sociaux comme le #IceBucketChallenge, cet outil numérique a été utilisé à toutes les sauces, et pas toujours de manière optimale.

A l’origine, l’hashtag doit permettre de connecter une publication avec un sujet donné. L’hashtag est un mot-clé cliquable composé du signe typographique croisillon, qui agit comme une balise qui permet de retrouver facilement tous les messages liés à un thème ou à un contenu spécifique.

Nous avons tous assisté à son utilité de premier plan dans des faits de société marquants, tels que le #MeToo qui a permis de libérer la parole des femmes du monde entier sur le harcèlement sexuel, ou encore #BlackLiveMatter qui a permis de fédérer l’opinion international sur les abus policiers envers la communauté afro-américaine.

Mais force est de constater que l’hashtag a pris aujourd’hui une autre dimension dans nos modes de communication, devenant souvent un outil d’allusion isolé, perdant ainsi sa fonction première de centralisation des publications liées à un sujet donné. Par exemple, lorsqu’une jeune femme publie un selfie sur Instagram avec les hashtags : #FemmeBattante #Jolie #Indépendante ou encore #LaFilleDeSonPère, ces hashtags ne lient pas, ou prou, sa photo à des sujets ou des débats de société, ou encore à un quelconque challenge. Ils ont alors pour seule utilité d’exprimer le sentiment de l’auteur vis-à-vis de sa propre publication.

Pour autant, l’inscription de nombreux hashtags qui peuvent sembler anodins sur des publications peut également servir un intérêt stratégique en termes de portée et d’engagement. Lorsque vous voyez une photo accompagnée d’une vingtaine d’hashtags, ceux-ci peuvent être destinés à augmenter la portée de votre publication. En référençant un maximum de mots-clés, vous augmentez vos chances d’apparaître lors des recherches d’internautes sur ces mots-clés. Vous augmentez donc statistiquement votre reach, et de facto l’engagement sur votre publication.

L’hashtag possède également cette vertu de permettre la mémorisation facile et intuitive d’un sujet donné. La crise sanitaire que traverse le monde actuellement nous l’a prouvé avec des messages de sensibilisation sous la forme d’hashtags tels que : #JeResteChezMoi ou encore #JeRespecteLesGestesBarrières.

L’utilisation d’hashtag dans une campagne de communication fait aujourd’hui clairement l’unanimité. Pourtant, nous recensons pléthore d’exemple où ces campagnes ont rencontré un succès mondial fulgurant, mais ne sont pas parvenues à délivrer le message pour lequel elles avaient été développées. Le #Childhoodchallenge en est un bon exemple. Nous avons tous aperçu ces publications d’amis affichant une photo d’eux enfant aux côtés d’une photo d’eux adulte. Ils sont des millions à s’être prêté à l’exercice. Mais pourtant, peu savent qu’il s’agit à l’origine d’une campagne de l’UNICEF pour soutenir les enfants affectés par la Covid19. Le principe était de publier une photo de nous plus jeune, en procédant à un don du montant de l’âge que nous avions sur la photo publiée. Sur les millions de publications portant l’hashtag #Childhoodchallenge, une extrême minorité était accompagnée des dons en faveur des enfants. La grande majorité des participants ignorant complètement l’origine du challenge.

Si l’usage de l’hashtag semble donc aujourd’hui incontournable, il convient de comprendre son rôle, sa portée et d’accompagner son utilisation d’une stratégie claire pour atteindre les objectifs fixés. Si votre but est de lier votre publication à un sujet donné, veillez à respecter l’orthographe du hashtag. Si vous souhaitez rendre viral votre contenu, trouvez un hashtag facile à retenir, pas trop long, percutant et qui délivre clairement le message souhaité. Enfin, si vous souhaitez augmenter votre portée et l’engagement sur votre post, il vous faudra au préalable étudier les hashtags en vogue (ceux de vos influenceurs préférés, ceux utilisés par les marques que vous suivez) afin de sélectionner ceux qui correspondent le mieux à votre cible.

Enfin, comme les outils sont ce que les utilisateurs en font, n’hésitez pas à recourir aux hashtags de la manière qui vous plaira, pour de simples private jokes ou juste pour mettre en avant un mot de votre publication. Car si la fonction de l’outil est toujours claire, son usage en revanche revêt tous les possibles et nous invite à la résilience pour toujours en tirer le meilleur.

Laisser un Commentaire